reprendre une entreprise orientation professionnelle

Reprendre une entreprise ou se préparer à une réorientation professionnelle importante

Publié par Christophe Dumonceau le 22/06/2018

Suis-je fait pour cette entreprise ?

Vous voulez reprendre une entreprise mais vous n’êtes pas totalement certain du métier choisi ni de vos capacités ? Cet article est alors pour vous !

On se pose souvent des questions sur ses propres capacités : Suis-je en mesure de faire ceci, ou même d’assurer un job sur la durée ? Suis-je fait pour reprendre cette entreprise ? Différentes manières existent afin d’analyser votre profil et donc vos « capacités » à assurer ce nouveau métier : On parle de Insights Discovery ou du MBTI.

Les deux méthodes ci-dessus vous amènent à vous identifier par rapport à des « profils standards ». Ces profils peuvent vous donner une idée de vos capacités dans certains domaines mais il faut rester très prudent pour leur interprétation dans votre vie de tous les jours.  A titre d’exemple, deux profils existent en MBTI: 1) le profil « introverti » c’est à dire quelqu’un qui puise son énergie « à l’intérieur » de soi, par opposition à 2) quelqu’un « d’extraverti », c’est à dire quelqu’un qui puise son énergie « à l’extérieur », dans son environnement ou grâce aux personnes qui l’entoure. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est le profil introverti qui pourrait donner le meilleur vendeur car il est en mesure de mieux écouter les clients que le profil « extraverti ». Prudence donc. Relisez bien les caractéristiques principales de ces « profils standards » avant toute conclusion. Sinon, il vous reste l’option de demander une analyse complète à un « coach » (ou formateur).

Connaissez vous votre prochaine vie professionnelle ?

Un métier peut paraître très attrayant à vos yeux mais il est important d’approcher un professionnel du métier, lui poser des questions sur ses horaires, sur ses conditions de travail, sur ses motivations, sur les compétences demandées, sur les formations proposées, sur le niveau de son salaire, etc. En faisant cette démarche, vous aurez une confirmation de votre intérêt pour un métier.

Quels changements ?

De même, il faut se poser la question sur votre future nouvelle vie: Suis-je prêt à changer ? Que vais-je perdre ou que vais-je gagner en choisissant ce métier ?

Buy Bye Company, commerce, magasin de bricolage, magasin d'informatique, quincaillerie

Pour répondre à ces questions, il existe une petit exercice très simple, très efficace et accessible à tout le monde.

  1. Vous séparez une feuille en deux colonnes et, d’un côté, vous y mentionnez les risques du style de vie que vous envisagez et, de l’autre côté, les risques liés à votre style de vie actuel.
  2. Vous prenez le temps d’y réfléchir et de lister tous les risques. Quand vous avez fini, vous soulignez les risques, dans les deux colonnes, que vous êtes prêts à assumer.
  3. En comparant les deux colonnes de risques (risques « non-prêts-à-être-assumés » et risques prêts à être assumés), le choix est :
    • parfois très clair si votre décision est bonne ou mauvaise
    • parfois, c’est beaucoup moins clair et il faut donc voir si des solutions existent afin de réduire certains risques « non-prêts-à-être-assumés ».
reprendre entreprise, votre mode d'emploi

Comment ne pas perdre son projet de vue ?

Après le petit exercice ci-dessus, certaines personnes se disent convaincues par leurs choix mais, ne passent jamais à l’action pour avoir cette nouvelle vie. Si vous voulez éviter ce genre de situation, il faut « préparer votre cerveau » à ces changements.

Trois autres exercices peuvent vous aider :

  1. Le premier exercice est vraiment un exercice de préparation du cerveau :
    • Etape 1: Vous écrivez ce à quoi vous rêvez dans votre vie de tous les jours et donc en dehors de votre emploi. Cela peut être « je rêve de liberté, de liberté financière, de sécurité, de se construire, de se dévelo, de perspectives d’avenir, etc. »
    • Etape 2 : Il vous faut reprendre tout ce que vous avez mis ci-dessus en un verbe avec « je »: Je suis libre, Je suis dans la sécurité, etc
    • Etape 3: Vous relisez la liste de l’étape 2 tous les jours: Votre cerveau va se faire à l’idée que ce n’est pas si faux et va « filtrer les informations » que vous recevez en fonction de cette lecture.
  2. Le second exercice consiste en à réaliser un collage, un dessin ou une peinture et de l’associer à un slogan. Cette association doit représenter une vie professionnelle réussie selon vous. Le slogan doit associer un verbe et un « je » (sans utiliser « je veux »): « Je voyage pour mon métier », « je sélectionne mes fournisseurs », etc Chacun de ces slogans (vous pouvez en avoir plusieurs) doit être associé à un collage, un dessin ou une peinture.  Tout ceci doit être mis sur un tableau, sur votre écran ou sur votre frigo (endroits que vous voyez souvent) et ce, afin que vous vous prépariez à ces changements et à ne pas les perdre de vue.
  3. Le troisième exercice est plus une « recette » :
    • Ne jamais remettre au lendemain une tâche pour ce nouveau métier
    • Evitez de prendre un temps fou pour des « tâches secondaires » – celles qui ne sont pas directement liées à la réalisation de vos objectifs
    • Il y a lieu d’avoir un temps de réflexion limité pour prendre des actions. Il ne faut pas attendre pour réaliser ces tâches ! Certaines personnalités en coaching parlent même de « 5 seconds countdown from the idea to the action » Traduction: vous devez compter jusqu’à 5 entre l’idée et l’action qui en découle !

Voilà donc quelques petites aides intéressantes !

A bientôt pour un nouvel article !

PS: Un grand merci à Chantal Dewandre, notre coach du jour, d’avoir partagé ces quelques méthodes et recettes.